Le Val-d’Ille Aubigné retenu pour signer un Contrat de Transition Ecologique

La communauté de communes du Val-d’Ille Aubigné a été retenu pour signer un Contrat de Transition Ecologique avec le Ministère de la transition écologique et solidaire dans le cadre du 2e appel à projet lancé par la Secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon.

Dévoilés le 9 juillet lors de la Journée nationale des « Contrats de transition écologique » (CTE), les 61 lauréats de la seconde vague de l’appel à projet (sur 130 candidatures) seront accompagnés aux niveaux technique, financier et administratif par les services de l’Etat, les établissements publics et les collectivités. Le CTE fixe un programme d’actions avec des engagements précis et des objectifs de résultats.

Avec ce contrat, le Val-d’Ille Aubigné va pouvoir mettre en place une co-construction avec les élus, les entreprises, les associations et les citoyens pour mettre en œuvre un projet ambitieux sur le plan écologique et social. Avec des actions sur l’alimentation, l’agriculture, l’énergie ou encore les mobilités, le Val-d’Ille Aubigné s’engage de façon concrète pour ses 34 929 habitants à répondre aux enjeux du réchauffement climatique. Ce sont pour ces raisons que j’ai soutenu leur dossier.

C’est un signal encourageant pour notre territoire. Les élus savent qu’ils pourront compter sur mon soutien et mon implication pour la mise en œuvre de ce contrat.

Le CTE du Val-d’Ille Aubigné comprendra une série d’actions complémentaires, notamment :

  • La réalisation d’un plan bio territorial qui a vocation à s’élargir à un plan des transitions agricoles et alimentaires. Il a pour ambition de mobiliser tous les acteurs de la filière (agriculteurs bio et non bio, transformateurs, consommateurs, banques et coopératives, restauration collective, etc..) et de se concrétiser autour d’un plan d’actions opérationnel, co-construit et partagé ;
  • Un schéma des mobilités a été élaboré par la communauté de communes qu’il conviendrait aujourd’hui de mettre en œuvre. Celle-ci comprend la mobilisation des entreprises et administrations du territoire ;
  • L’augmentation de la production d’énergies renouvelables qui représente aujourd’hui 8% de la consommation du territoire. Pour cela, des projets sont en cours (éolien, solaire avec le photovoltaïque et la filière bois-énergie) et ont besoin d’être soutenus.

Le Val-d’Ille Aubigné bénéficiera à la fois d’une mobilisation des services de l’État au service d’un projet collectif, des effets d’un réseau dynamique de territoires engagés pour le développement durable, et de nouvelles solutions numériques, pour l’accompagner dans la constitution de leur projet et dans la consolidation financière de leur contrat.

Deux outils sont utilisés dans le cadre des CTE, via un guichet unique : le certificat de projet (procédure qui engage l’administration à identifier sous deux mois les règles applicables au projet) et le rescrit environnemental (procédure qui permet de sécuriser la situation des projets vis-à-vis de la réglementation environnementale).

Les collectivités signataires d’un CTE s’engagent :

1) à démontrer par l’action que l’écologie est un moteur de l’économie, et développer l’emploi local par la transition écologique (structuration de filières, création de formations).

2) à agir avec tous les acteurs du territoire, publics comme privés pour traduire concrètement la transition écologique.

3) à accompagner de manière opérationnelle les situations de reconversion industrielle d’un territoire (formation professionnelle, reconversion de sites).

Rubriques

Abonnement à ma newsletter mensuelle

Pour me contacter

16A rue de Jouanet- 35700 Rennes- Tél: 0687054436 - Email: laurence.maillart-mehaignerie@assemblee-nationale.fr - Site web: www.lmaillartmehaignerie.fr
126 rue de l’Université - 75355 Paris 07 SP