Restitution des propositions des participants au Grand Débat à Langouët sur la transition écologique le 1er février 2019

Vous étiez plus de 100 participants à Langouët venus pour co-construire des propositions, rechercher le consensus, animer le débat malgré vos divergences et désaccords. La démocratie, c’est miser sur l’intelligence collective.
Nous avons repris ci-dessous l’ensemble des propositions que vous avez exprimées au cours des quatre ateliers, ainsi que les idées proposées sur un feuillet libre qui était mis à votre disposition.

1.Restitution des propositions des quatre ateliers 

Atelier 1 – Comment protéger l’environnement ?

Questions à débattre :

➔ Vos priorités ?

➔ Vos propositions ?

➔ Quel.s effet.s du changement climatique sur votre quotidien ?

➔ Vos actions individuelles ?

  • les agriculteurs doivent utiliser moins de produits chimiques voire interdiction totale des produits chimiques et pesticides, promouvoir une agriculture raisonnée, développer les sources de revenus (développer la méthanisation)
  • changer notre façon de consommer : moins consommer, plus de bio et de local (alimentation, textile..)
  • revoir l’organisation actuelle de notre société (urbanisation, foncier, l’hypercentralisation, consommer local, redynamiser les centre-bourg)
  • revoir notre façon de produire
  • meilleur apprentissage du tri des déchets, aller au-delà avec le recyclage voire le réemploi des déchets
    ex : des aides à l’achat de véhicules électriques sont proposées alors qu’on pourra tout simplement changer le moteur
  • lutter véritablement contre l’obsolescence programmée, allonger la durée de vie des objets
  • rendre tous les déplacements accessibles, rationaliser les déplacements
  • rétablir les haies pour protéger les terres agricoles
  • éducation, sensibilisation à l’écologie, pédagogie, habituer les enfants (alimentation, tri, achats..)
  • changer les habitudes alimentaires, végétaliser les repas (moins de viande)
  • être consom’acteurs
  • isoler efficacement les bâtiments
  • faire attention à notre consommation d’eau trop importante, réguler la consommation d’eau des ménages et faire payer le surplus de consommation
  • récupérer et utiliser les eaux de pluie

Atelier 2 –  Comment encourager la transition écologique et le recours aux énergies renouvelables ?

Questions à débattre :

➔ Vos actions écologiques sont-elles sources d’économies ?

➔ Comment sensibiliser davantage les citoyens aux enjeux environnementaux ?

➔ Quelles incitations financières ?

➔ Quelles solutions alternatives ?

Vos propositions :

  • conditionner le temps de l’espace publicitaire à la pollution du produit
  • accompagner les gens qui n’ont pas les moyens
  • faire évoluer la réglementation autour des particules fines, elles ne viennent pas que du diesel
  • lutter contre la déforestation (pollution papier) en interdisant les publicités papiers qui finissent à la poubelle
  • incitation financière pour développer les énergies renouvelables
  • problème de perte de valeur des biens immobiliers à proximité des éoliennes, il faudrait trouver un fond qui puisse permettre de financer cette perte auprès des propriétaires
  • développer des éoliennes « de poche », plus petites qui pourraient être installées plus facilement, encourager l’autoproduction d’électricité
  • favoriser la méthanisation en zones rurales
  • considérer que le nucléaire n’est pas une énergie renouvelable et inverser à la baisse l’investissement de la part du nucléaire
  • réfléchir au stockage des énergies renouvelables
  • baisser les tarifs des transports (ex: SNCF), des transports publics plus efficients en milieu rural
  • lancé un plan d’investissement d’isolation des logements
  • développer le covoiturage
  • développer des infrastructures pour des modes de déplacement doux
  • développer le bio-gaz et le GNV
  • réduire la distance entre domicile/travail, aménagement du territoire (trop forte métropolisation)
  • les normes de construction peuvent être un frein à la transition au bénéfice de l’industrie
  • réfléchir à l’incitation punitive
  • revoir le maillage de la production d’énergie sur les territoires

Atelier 3 –  Comment financer la transition écologique ?

Questions à débattre :

➔ Quel impact des taxes sur les carburants sur les comportements ?

➔ Financer la transition écologique par le budget global de l’Etat ?

➔ Financer la transition écologique par la fiscalité écologique ?

➔ Qui doit contribuer en priorité à ce financement ? Les entreprises ? Les administrations ? Lesparticuliers ? Tout le monde ?

Vos propositions :

  • créer des coopératives d’achats groupés pour les panneaux solaires afin que ce soit plus accessible aux particuliers
  • être consom’acteurs
  • développer une taxe carbone sur les achats du quotidien
  • taxer les produits qui ont un impact sur l’environnement
  • limiter les exportations ou au moins les produits très lointains/produits dans des conditions déplorables
  • moins taxer les produits recyclés
  • augmenter la durée de la garantie sur les produits technologiques
  • développer les moteurs à hydrogène par la recherche et développement
  • tout le monde doit participer au financement de la transition écologique mais proportionnellement aux revenus de chacun, répartition juste des efforts financiers
  • revoir l’aménagement du territoire et une meilleure desserte des transports en commun
  • ne pas privilégier la vitesse du TGV face aux plus petits axes de proximité
  • nationaliser les autoroutes
  • taxer les poids lourds et développer ces transports par le train/fret
  • développer les pistes de vélos
  • maintenir le prix des carburants élevés
  • utiliser l’évasion fiscale pour financer la transition écologique
  • flécher des taxes écologiques entièrement sur des actions pour l’écologie (ex: taxes déchets devraient financer exclusivement le ramassage des déchets)
  • arrêter de rembourser la dette, les taux d’intérêts sont trop élevés, on finit par rembourser la dette en faisant d’autres prêts
  • même taxe sur tous les carburants (ex: kérosène)
  • plus de transparence et de traçabilité sur les taxes
  • financer des maisons de la transition
  • taxer les banques/la finance

Atelier 4 – Comment intégrer la transition écologique dans une logique européenne et internationale ?

Questions à débattre :

➔ Comment concilier protection de la biodiversité et du climat et compétitivité économique à l’échelle européenne et internationale ?

➔ Comment encourager un partage de bonnes pratiques avec la communauté européenne et internationale ?

Vos propositions :

  • harmonisation européenne des contrôles à tous les niveaux
  • modifier les accords internationaux pour mieux prendre en compte les normes environnementales
  • harmoniser les normes sociales et environnementales
  • porter nos idées à l’international, être chef de file sur la transition écologique, exemplarité pour plus de crédibilité
  • faire respecter les normes existantes pour que des produits extra-communautaires puissent rentrer sur le marché commun
  • accélérer le verdissement de la PAC, développer davantage les aides bio
  • taxer les transactions boursières
  • harmonisation fiscale, plus de taxes sur les transactions financières (ex : GAFA)
  • les acteurs publics devraient pouvoir emprunter directement à la Banque Centrale Européenne et non plus aux banques privées
  • lobbying au Parlement européen à « armes égales » société civile/privée
  • les représentants nationaux et européens doivent prendre leurs responsabilités vis-à-vis des lobbies
  • légiférer sur l’étiquetage des produits au niveau européen pour une meilleure information et transparence, mettre en avant l’origine du produit et le bilan carbone
  • développer des cahiers des charges communs à tous les pays de l’Union européenne
  • encourage le respect, l’amour et la connaissance de la nature par l’éducation
  • vaincre la peur de la nature (peur de la nature = lumières, des insectes = insecticides..)
  • observation et reproduction des bonnes pratiques des autres pays
  • accepter la décroissance économique
  • compétitivité est incompatible avec l’écologie
  • revoir les critères des appels d’offre, ne pas faire la compétition par les prix mais par la qualité écologique
  • convaincre le reste du monde

2.Vos idées, vos propositions : feuillet libre

1- Créer sans attendre les conditions pour interdire le glyphosate.

2- Végétaliser l’alimentation, arrêter les élevages industriels d’animaux et sanctionner la maltraitance animale.

3- Maison de la transition écologique au niveau local.

4- Au préalable, un principe éducatif : Nous ne protégeons que ce que nous aimons – Nous avons peur de la nature (des araignées, des serpents, de la nuit, de la mort,…) Nous ne protégerons la nature quand nous l’aimerons : Eduquer à vaincre notre peur de la nature est essentiel. (François Terasson-La peur de la nature 1988).

Autres propositions hors thème du débat

5-Puisqu’une occasion m’est donné de pouvoir m’exprimer et peut être d’être entendu par mes personnes qui nous gouvernent, je souhaite m’exprimer sur cette situation difficile qui est celle des femmes seules élevant comme elles le peuvent leurs enfants et en essayant de faire au mieux avec peu de moyens.

Je n’ai qu’un enfant que j’élève seule de 16 ans et ce sans avoir jamais eu aucune aide. 1 enfant = pas d’allocations familiales – 1 enfant = 2,26 euros de supplément familial par mois sur mon salaire de fonctionnaire de 1500€ (et en gagnant 1500 € je me dis que je suis une chanceuse finalement).

Comment puis je penser à donner des idées pour la transition écologique quand aujourd’hui je cherche des idées pour élever au mieux mon fils et lui permettre de poursuivre des études qui lui garantiront un avenir moins incertain que le mien ?

J’aimerais qu’on ne fasse pas que des constats (les familles monoparentales ont beaucoup de difficultés) mais que l’on trouve des solutions. Que nous soyons entendu et soutenues – Anne Cinçon.

6- Je m’étonne que certains sujets abordés lors des manifestations de gilets jaunes, ne soient abordés dans le grand débat :

– Sécurité des personnes du territoire.

– migration organisée par les états européens sans concertation et réflexion sur le mode d’accueil des populations.

– Nous avons le sentiment d’un monopole de gouvernance au niveau ministériel et de l’assemblée nationale sans respect des vœux de la population.

Il est important au regard des mots sortis depuis des mois par le peuple Français, de comprendre la colère liée à la surtaxe imposée à une seule  « couche » de la société.

La taxe de gasoil, l’augmentation du prix du carburant

– Proportionnelle aux revenus (idée nouvelle à travailler)

– Imposer à tous des modes de transports : Fretaérien, compagnies, voyage fluvial.

Prochains évènements

Rubriques

Abonnement à ma newsletter mensuelle

Pour me contacter

16A rue de Jouanet- 35700 Rennes- Tél: 0687054436 - Email: laurence.maillart-mehaignerie@assemblee-nationale.fr - Site web: www.lmaillartmehaignerie.fr
126 rue de l’Université - 75355 Paris 07 SP