Des fonds européens pour la distribution de fruits, légumes et produits laitiers de qualité dans les cantines

Grâce à la loi EGAlim, votée fin 2018, la restauration collective doit s’orienter, d’ici 2022, vers l’objectif d’un approvisionnement local comprenant 50% de produits biologiques, durables ou sous signes officiels de qualité. Le programme « Lait et Fruits à l’école » de l’Union Européenne accorde des aides financières pour la distribution de fruits et légumes, de banane, de lait et de certains produits laitiers aux élèves dans les établissements scolaires. Le programme est centré sur la distribution pendant le déjeuner dans les cantines scolaires, de fruits et légumes et de lait et produits laitiers sous signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO).

Améliorer les habitudes alimentaires et les pratiques agricoles

La transition agro-écologique vers une agriculture durable et résiliente, permettant de mieux rémunérer les producteurs est un objectif phare du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Or le secteur de la restauration collective constitue un levier majeur pour accélérer cette transition. Il est également incontournable pour impulser une évolution des pratiques vers une alimentation de meilleure qualité, plus durable et accessible à tous.

La loi EGAlim, dont j’étais la rapporteure pour avis, a fixé un objectif très ambitieux sur la restauration collective atteindre d’ici à 2022 un taux de 50% des approvisionnements composé de produits biologiques, durables ou sous signes officiels de qualité. Cette mesure bénéficiera dès la rentrée 2019/2020 d’un accompagnement financier de 35 millions d’euros issus des programmes européens « Fruits & légumes à l’école » et « Lait & produits laitiers ». Ces programmes permettront d’accompagner la montée en gamme des produits destinés à la restauration collective des établissements scolaires en prenant en charge les surcoûts associés.

Ce budget sera mobilisé pour la distribution, pendant le repas du midi, de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers répondant aux conditions de l’article 1 du décret EGAlim 2019-351 du 23 avril 2019  : il s’agit de produits issus de l’agriculture biologique, sous appellation d’origine ou indication géographique protégée (AOC/AOP, IGP) ou issus d’exploitations labellisées HVE.

Ce programme permettra également de mettre en place des activités éducatives visant à promouvoir le patrimoine culinaire français ainsi que les liens entre la production, la transformation et la consommation d’aliments. Il s’agit ainsi d’améliorer les habitudes alimentaires des élèves et leur connaissance des filières agroalimentaires et des produits agricoles.

Qui peut bénéficier de ces fonds européen ?

  1. Les établissements publics (collectivités locales, collèges, lycées et autres structures supportant le coût de la restauration collective) et les organismes de gestion des établissements privés peuvent bénéficier de cette aide au financement des surcoûts liés à ce programme.
  2. Les établissements scolaires du secondaire situés en zone REP/REP+ en métropole (collèges) et dans les départements et régions d’Outre-mer (collèges et lycées publics et privés) pourront également choisir entre une distribution de produits le matin à l’arrivée des élèves (lait et/ou fruits frais) et une distribution le midi.

Le porteur du programme sera en charge d’organiser les distributions, l’action éducative et d’effectuer les démarches pour la demande d’aide.

Plus d’informations sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Lait-et-Fruits-a-l-ecole

Pour bénéficier du programme :

2019-06-20T19:23:24+02:0020 juin 2019|Agriculture-Alimentation|

Rubriques

Abonnement à ma newsletter mensuelle

Pour me contacter

16A rue de Jouanet- 35700 Rennes- Tél: 0687054436 - Email: laurence.maillart-mehaignerie@assemblee-nationale.fr - Site web: www.lmaillartmehaignerie.fr
126 rue de l’Université - 75355 Paris 07 SP